…imaginons vivre en harmony avec la nature…

À propos de nous

Écoutez…

La terre vivante et fluide, c’est notre source de vie.

Nous sommes elle…elle chante à travers nous.

-Gary Snyder

Notre vision

rotational grazing

Intendence durable des terres

Nous nous éfforçons de vivre et practiquer de l’agriculture selon des pratiques reconnues régéneratrice qui combine le pastoralisme nomade pour la saison de pâturage avec une vielle belle grange à charpente en bois pour la saison de neige.  Plus précisément, nous nous efforçons de soutenir la vie du sol en pratiquant le pâturage rotatif sans labour et la fenaison sur des pâturages pérennes matures, en protégeant les zones tampons riveraines, en plantant des brise-vent, en épandant du compost mature et en n’utilisant aucun engrais minéral.   

bien-être des animaux

Le bien-être des animaux 

La collaboration est un aspect important de notre entreprise et nous nous efforçons d’établir une relation de respect et de collaboration avec les êtres qui nous nourrissent et nous soutiennent.  Nous n’utilisons aucun intrant chimique, seulement des plantes, de l’amour et des intrants minéraux approuvés pour la certification biologique. 

fibres bénéfiques pour le climat

La laine

La fibre naturelle qui peut nous réchauffer de la tête aux pieds, dans l’humidité comme dans le froid.  Nous nous efforçons de créer des articles utiles qui permettent aux gens d’avoir accès à des produits pratiques provenant de sources responsables, qui sont naturellement beaux et qui peuvent retourner à la terre en douceur lorsqu’ils ne sont plus nécessaires ou utiles.    

Notre mission est de reconnecter les gens à la terre, aux animaux et aux produits qui peuvent favoriser notre bien-être, contribuer à la revitalisation de nos écosystèmes et nous revigorer par la joie de leur beauté.  

Ginger Howell, Ferme Sol, bergère
Régéneration Canada

Gratitude et espoir  

Je suis reconnaissante chaque jour  

de vivre et de travailler ici, sur cette terre, avec ces animaux et ces gens.  Je suis conscient que mes ancêtres ont probablement fait de même.  Mais sur un autre continent, qu’ils ont quitté pour trouver une vie meilleure.  Ils sont venus en Amérique du Nord, sur l’île de la Tortue, et ont travaillé la terre de leurs rêves. Mais je regarde cette vallée et je pense qu’elle a dû être la maison d’hiver idéale d’une famille Anishinaabe qui a été déplacée de cet endroit.  Je souhaite que l’héritage de ce traumatisme soit guéri.  Je porte ce souhait dans mon cœur à chaque respiration et j’espère être guidé vers la réconciliation.